L'Historique

Du PENSIONNAT D’« ECOLE » au COLLEGE CARTANNAZ

1903 : Un Frère mariste, François CARTANNAZ, ouvre un pensionnat à Ecole, près de Besançon. Pensionnat est un bien grand mot…pour les 8 élèves qui sont présents la première année. Il faut être un peu « fou » pour se lancer dans cette aventure : 1903-1904-1905 : on y parle de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. L’Etat français décide alors l’interdiction de l’enseignement aux membres des congrégations religieuses. Certains choisissent alors de vivre leur vie religieuse hors de France. François CARTANNAZ, comme bien des frères maristes, se sécularise « pour la forme », pour continuer sa mission d’éducateur en France. A la demande de l’abbé BOILLIN, missionnaire diocésain, il ouvre un pensionnat où serait donné l’enseignement primaire, jusqu’au Certificat d’Etudes Primaires.

Monsieur F. CARTANNAZ est bien connu à Ecole où il est alors élu maire en 1912. Il le restera jusqu’en 1927. Quant au pensionnat il se développera : une centaine d’élèves en 1910, 140 en 1920. On dépassera les 160 internes dans les années 1950-1970.

En plus de l’enseignement, on y donne une solide formation chrétienne et humaine..

François CARTANNAZ restera longtemps à Ecole… jusqu’à sa mort en 1935 : 32 années de présence active auprès de jeunes venus de toute la Franche Comté.

Les frères organisaient également des cours de menuiserie ébénisterie, puis après 1948, des cours d’enseignement agricole et de comptabilité générale. Ensuite, le pensionnat ouvrit un « cours supérieur » puis un cours complémentaire (classes de 6°-5°) qui deviendra collège par la suite.

Après sa mort le pensionnat continua. Puis dans les années 60 avec la généralisation de l’enseignement au collège, au-delà de 14 ans, les élèves furent à l’étroit dans la vielle bâtisse du pensionnat. Il fallait déménager- Où ? le frère BOUJON Amédée, épaulé par M. DUFFET et toute son équipe trouva un terrain tout proche : à Pirey, petit village à la périphérie de Besançon. Beaucoup de persévérance, beaucoup de foi…pour se lancer dans la construction d’un collège neuf, avec peu de moyens financiers. Un pari en quelque sorte. Pari réussi en 1970 avec l’ouverture de l’école et du collège F. CARTANNAZ : c’est le nom qui fut choisi par les anciens élèves d’Ecole, en reconnaissance pour le fondateur du pensionnat.

Plus de 30 ans après, l’école et le collège sont toujours là à Pirey et accueillent 250 élèves environ. Pirey n’est plus un petit village et l’établissement est entouré de tous les cotés par des habitations. Le Pensionnat à Ecole a été transformé en appartements. Il reste encore l’ancienne chapelle, propriété du diocèse.

«